IWPR

Serbie : Au mauvais endroit

| |

Il ne fait pas bon être albanais à Belgrade en ce moment. Après les coups
suit la question : "Pourquoi ne partez-vous pas en Albanie ?". Beaucoup se
sont enfuis.

Par Gordana Idric dans le camp de réfugiés de Rakovica, près de Sarajevo * J.R. est né à Belgrade il y a 28 ans. Il a travaillé pendant 11 ans comme mécanicien automobile dans une grande usine de Rakovica, le quartier ouvrier de Belgrade. Il est albanais. Il y a trois mois, cinq bandits qu’il ne connaissait pas sont entrés dans la salle de production de son usine. Ils ont sorti J.R. dans la cour devant ses camarades de travail et l’ont battu. Ils lui ont cassé un bras, une jambe et une côte, en hurlant : "Pars pour l’Albanie. Qu’est-ce que tu attends ici ?". Lorsque J.R. s’est plaint à son patron, celui-ci a haussé les épaules et déclaré : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous