Ziua

Roumanie : L’intégration à l’UE suppose un amendement de la constitution

| |

A son retour de la conférence de la Haye, la semaine dernière, le
négociateur principal pour l’adhésion, Aurel Ciobanu-Dordea, a
déclaré que « la Constitution de la Roumanie devra être modifiée
par référendum avant son adhésion à l’Union européenne ». Cette
déclaration semble avoir pris de court nos politiques.

Par Dan Pavel Bien que certains partis aient déjà réfléchi à des changements constitutionnels (comme le Parti national libéral, préoccupé par le problème de la propriété, par les attributions du Président de la République et du parlement), personne n’a encore pris en compte le problème plus sérieux du principe de la souveraineté partagée. On parlait déjà de conséquences constitutionnelles de l’élargissemen t de l’UE dans les publications de sciences politiques ou dans le cadre restreint de séminaires. Mais personne ne pensait qu’un jour on allait arriver à en discuter publiquement, à prendre des décisions politiques affectant le citoyen (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous