Amnesty International

Roms en Bosnie, Croatie et Slovénie : la discrimination commence dès l’école primaire

|

L’extrême pauvreté, la discrimination dans les écoles et l’absence de programmes réellement intégrateurs et multiculturels privent les enfants de la communauté rom de leur droit à l’éducation en Bosnie-Herzégovine, Croatie et Slovénie. Dans son nouveau rapport, Amnesty International dénonce leur exclusion de l’enseignement primaire dans ces trois États et le manque de détermination dont font preuve les gouvernements pour répondre à leurs besoins.

« Les enfants roms sont en butte à divers écueils en matière d’accès à l’éducation, ce qui les empêche de développer leurs véritables capacités et entretient la marginalisation des communautés roms, a déclaré Omer Fisher, chercheur d’Amnesty International sur la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et la Slovénie. « C’est aux gouvernements qu’il incombe de lever ces obstacles ». Le droit à l’éducation et le droit de vivre libre de toute discrimination sont inscrits dans le droit international relatif aux droits humains et dans les constitutions de ces trois pays. Leurs gouvernements ont adopté des programmes et des plans d’action spécifiques visant à intégrer la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous