Monitor

Monténégro : Rozaje, ville ouverte

| |

Il n’y a pas de réfugié du Kosovo qui, au cours des derniers deux mois,
ne soit pas passé par cette petite ville de 12 000 habitants au nord du Monténégro, à douze kilomètres de la frontière. Rozaje est devenu, au cours des deux derniers mois, la ville la plus fréquentée du Monténégro. Le maire de Rozaje, Nusret Kalac, prend la parole.

Au cours des derniers huit jours, 800 réfugiés environ sont arrives dans la ville. Ce sont des gens qui se sont cachés quelques mois dans les montagnes près de notre ville. Ils m’ont expliqué qu’il manquait de nourriture et d’autres moyens des survie et que, pour cette raison, ils avaient décidé de passer au Monténégro. Ici, nous leur avons procuré le nécessaire, dans la mesure de nos moyens. Ils sont entré comme tous leurs prédécesseurs, en passant le premier check point de la police installé à quelques kilomètres de la ville, sur la route Pec-Rozaje. Nous estimons qu’à peu près autant de personnes précédemment installées dans notre ville l’ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous