Curentul

Le Parlement européen ferme sa porte aux députés roumains

| |

La Roumanie vient d’essuyer une gifle. Le Parlement européen a refusé d’accueillir en son sein des observateurs roumains avant l’intégration du pays, prévue en 2007. Cette décision a été prise par les députés socialistes et chrétiens populaires. L’opposition allemande (CDU) a été la plus critique envers la Roumanie : une manière de suggérer un réorientation pro-américaine de la politique étrangère de Bucarest ?

Par la rédaction de Curentul L’espoir des parlementaires roumains de devenir des observateurs européens et de recevoir les salaires et les indemnités de voyage afférentes s’est écroulé à la suite de l’avis négatif de ceux qui auraient dû devenir leurs collègues. La conférence des présidents de groupe du Parlement Européen a décidé de ne pas recevoir les observateurs roumains et bulgares avant le 1er janvier 2006, voire le 1er janvier 2007 au cas où la clause de sauvegarde serait appliquée. Il a incombé au leader de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe, Graham Watson, de rendre publique la décision des présidents du Parlement Européen. Dans un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous