La question balkanique n’est plus du ressort de l’ONU mais elle doit trouver des solutions européennes

|

Une réponse qui éviterait de créer au sein de notre espace européen, une nouvelle source de conflit ethnique et qui pourrait satisfaire autant les Albanais que les Serbes... Il y va de notre responsabilité et du sens de l’Histoire.

Par Franck Biancheri [1] Il est temps de sortir de toutes ces négociations internationales qui échouent les unes après les autres. Pour cela il est temps que l’UE sorte enfin de ses solutions d’urgence telles qu’elles avaient été définies à la fin des années 90 / début 2000. Non seulement celles apportées à la question du Kosovo bien entendu, mais aussi en ce qui concerne la Bosnie. Dans cet article commençons à regarder de plus près la question du Kosovo, et à y regarder avec une perspective européenne, et seulement avec cette perspective européenne. Cela signifie donc que Washington, Moscou et Ankara, sont certes bienvenues à aider à y voir plus clair, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous