OSCE/Greek Helsinki Monitor

La minorité macédonienne de Bulgarie

| |

La minorité macédonienne continue de souffrir de multiples violations de ces droits en dépit de décision en sa faveur de la Cour européenne des droits de l’homme. Des associations comme OMO Ilinden et des partis politiques ne sont toujours pas reconnus légalement.

Droits d’expression Le 12 septembre, qui est la date commémorative du massacre des Macédoniens de Bulgarie, en 1924, une quarantaine de personnes qui voulaient poser une gerbe de fleurs sur un monument en ont été empêchées par des partisans du mouvement nationaliste bulgare VMRO. Le lendemain, l’incident a été relaté dans la presse en inversant les rôles, accusant les Macédoniens d’avoir été ivres, et d’avoir insulté la Bulgarie. La commémoration du 12 septembre a été qualifiée d’action anti-bulgare par la presse officielle. Recensement Lors du recensement de mars 2001, seuls les Turcs et les Rroms ont pu affirmer leur identité, pas les autres minorités. Ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous