Courrier de la Bulgarie

Irina Bokova, une Bulgare à la tête de l’UNESCO

|

La Conférence générale de l’UNESCO a confirmé l’élection d’Irina Bokova au poste de Directeur général de l’organisation, jeudi 15 octobre. Elle succède au Japonais Koïchiro Matsuura, et pense déjà réformer cette institution. Portrait de ce personnage politique bulgare et aujourd’hui international.

Par Tristan Lefilleul Pendant sa campagne, elle fit presque le tour du monde, visitant plus de 45 pays, pour présenter sa candidature pour la tête de l’UNESCO. Elle accompagne le Président Gueorgui Parvanov au Japon pendant sa visite officielle, puis elle se rend au Chili pour rencontrer le ministre de la Culture, Paulina Urrutia, en passant par Rome, où elle rencontre le Pape Benoît XVI. L’Etat bulgare l’a soutenu jusqu’au bout, en versant 100.000 levas pour financer sa campagne et en la représentant à l’étranger. La nouvelle Directrice générale de l’UNESCO parle couramment quatre langues, le russe, l’anglais, le français et l’espagnol. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous