Union des journalistes moldaves (UJM)

Graves atteintes à la liberté de presse en Moldavie

|

L’Union des Journalistes de Moldavie, la plus importante organisation professionnelle de journalistes du pays (1500 membres), s’inquiète des actions entreprises par les autorités politico-judiciaires du pays à l’encontre des médias, notamment de la suspension le 9 octobre dernier de la publication de l’hebdomadaire Accente, contrairement aux règles en vigueur dans les pays du Conseil de l’Europe dont la Moldavie est membre.

Accente est l’un des rares hebdomadaires moldaves pratiquant le journalisme d’enquête, publiant régulièrement des articles sur la corruption des pouvoirs publics, les relations entre le pouvoir et la mafia, le trafic d’êtres humains et autres atteintes aux droits de l’Homme en république de Moldavie. Des unités spéciales de la police moldave sont intervenus le 9 octobre dernier dans les locaux d’Accente, alors que le journal s’apprêtait à publier sa dernière édition. Les policiers ont saisi la base de données de la publication et l’équipement technique se trouvant sur place, ont débranché le réseau téléphonique de l’hebdomadaire et ont menacé les employés (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous