Delo

Délocalisations à l’Est : La main d’œuvre slovène est trop chère

| |

L’expansion des entreprises vers les pays à la main d’œuvre bon marché n’est pas problématique du point de vue de l’économie nationale tant qu’elle ne provoque pas une réduction des postes de travail en Slovénie. Au contraire, elle amplifie la réussite potentielle des entreprises slovènes dans le contexte global.

Par Maja Grgic et Katarina Fidermuc Ces entreprises suivent la mondialisation de leurs acheteurs vers les marchés les plus attractifs. Autrement, elles seraient hors-jeu. Cependant, la délocalisation de la production vers des pays avec une main d’œuvre bon marché est préoccupant pour l’économie nationale, car cela signifie la fermeture des activités et la réduction des postes de travail en Slovénie. La délocalisation de la production résulte de la comparaison des salaires slovènes avec les salaires des pays ayant une main d’œuvre moins chère, qui ne sont pas nécessairement très éloignés, de manière éviter des dépenses de logistique trop élevées. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous