Shekulli

De la nécessité de réformer l’enseignement en Albanie

| |

Un psychologue albanais plaide pour une réforme en profondeur du système éducatif, notamment en ce qui a trait aux élèves surdoués ; avec plus de cinquante enfants par classe, « l’enseignant n’a pas la possibilité de travailler avec les bons élèves ».

Par Skender Demaliaj, docteur en psychologie Il serait temps qu’en Albanie nous appliquions les différents types de pédagogie existants, en groupe ou individualisées. Il faudrait aussi que le gouvernement s’intéresse aux élèves surdoués, et que leur instruction soit prise en charge par l’État. L’idée selon laquelle ces enfants rejoignent les écoles privées est inexacte : ces établissements regroupent uniquement des élèves issus de familles aisées. En Allemagne, les écoles primaires, les collèges et lycées, bénéficient d’un service pédagogique et psychologique dont le travail est d’identifier les surdoués, leur potentiel et son développement. Un tel centre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous