Novi List

Croatie : Entretien avec Vlado Gotovac

| |

"D’un coté, il faut trouver une approche organisée pour un nouveau
rapport à l’histoire. Il faut regarder l’histoire de manière
scientifique et examiner toutes les légendes et les mythes existant,
toutes les formes de duperies. D’un autre côté, il faut élire un
pouvoir fort et une législation interdisant les positions politiques
extrêmes et surtout leur manifestation publique, par des symboles, des
formes de salutation, des marches, etc."

Propos recueillis par Neven Santic Novi List : Après les élections parlementaires de 1990, la guerre patriotique et la proclamation de l’indépendance, on s’attendait à une lente disparition des profondes divisions idéologiques et historiques à l’intérieur du corps national croate. Evidemment, personne n’avait pensé que ce pluralisme abolirait les dissensions politiques gauche - droite, mais on attendait une diminution de l’animosité entre le fascisme et l’antifascisme, et une résolution définitive de cette question. Cependant, rien n’est arrivé. Pourquoi ? Vlado Gotovac : Nous avons pris du retard pour nous mettre ouvertement et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous