Été 2020 • revisiter les Balkans : bal des vampires sur les bords de la mer Noire

| |

La Roumanie a le comte Dracula, la Bulgarie le pirate Krivich. Depuis que son squelette a été découvert à Sozopol avec un pieu enfoncé dans la poitrine, les touristes du monde entier se pressent dans la paisible station balnéaire de la mer Noire. Flairant le bon coup, les autorités s’agitent pour attirer encore plus de monde, au mépris de la recherche scientifique. Reportage.

Traduit par Jacqueline Dérens Nikolai Ovcharov a des doutes concernant le Comte Dracula. Cet infâme suceur de sang « était un tyran féroce », admet l’archéologue, mais son repaire dans la ville roumaine de Bran est « le plus petit château que j’aie jamais vu ! ». Il doute que le personnage imaginé par Bram Stoker ait jamais pu y passer une seule nuit. « Tout ça, c’est un peu de mensonge, un peu de vérité, un peu de bluff ». Dracula a un sérieux concurrent : le dénommé Krivich, un pirate du XIVe siècle. Depuis que son squelette a été découvert avec un pieu de fer enfoncé dans la poitrine dans la ville de Sozopol, au bord de la Mer noire, la folie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous