IWPR

Bosnie : La lassitude des donateurs menace le rapatriement

| |

Une crise de financement menace de faire échouer les efforts accomplis pour
aider les réfugiés bosniaques à retourner chez eux.

Par Janez Kovac (collaborateur régulier de l’IWPR). Sacir Halilovic est le dernier Musulman à avoir quitté, il y a cinq ans, l’enclave de Srebrenica tombée aux mains des forces serbes bosniaques. Mais en mars de cette année, ce survivant de trois guerres européennes, âgé de 86 ans, a également été le premier Musulman à rentrer chez lui. "Ceciest ma terre et je suis prêt à risquer ma vie pour elle", a déclaré Sacir, sur le pas de la porte de sa maison à moitié reconstruite dans l’ancien "havre de paix" des Nations Unies, un endroit synonyme de l’horreur de la guerre bosniaque. Sacir et sa femme Mevlida faisaient partie des milliers de femmes, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous