Seemo et B92

Bosnie-Herzégovine : Milorad Dodik à la chasse aux journalistes

| | |

Lors d’une conférence de presse à Banja Luka, le 2 juin dernier, Milorad Dodik s’en est violemment pris à la correspondante locale de l’agende Beta. Et le Président de la Republika Srpska de Bosnie-Herzégovine n’en est pas à son coup d’essai.

L’ Organisation des médias de l’Europe du sud-est (Seemo) demande au Président de la République serbe de Bosnie de « respecter la liberté de la presse, un droit démocratique fondamental ». Cette déclaration interveint à la suite d’un incident lors d’une conférence de presse à Banja Luka le 2 juin dernier. Le Président Milorad Dodik a interpellé grossièrement la correspondante locale de l’agence de presse Beta, Ljiljana Kovačević, en lui demandant de quitter la salle et de ne plus y remettre les pieds. Il l’a aussi traité de menteuse. Dans sa déclaration, le Seemo précise : « cet incident n’est pas le premier. Ljiljana Kovačević est visée par les autorités de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous