Tourisme et coronavirus : 2020, année noire pour les Balkans

Pour la Croatie ou la Grèce, mais aussi pour l’Albanie et le Monténégro, l’enjeu est vital. Même si tous les pays de la région ont essayé de miser sur les tourisme local, la rareté des touristes étrangers a durement pesé sur l’activité économique, faisant craindre un nouvel effondrement. 2021 verra-t-elle une reprise rapide ?


Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous