Kosovo : « un Serbe a le droit d’être élu au Parlement, mais pas de jouer au football »

| |

Pour les jeunes sportifs serbes, jouer pour un club kosovar ou pour l’équipe du Kosovo est un risque qui peut coûter très cher. Un jeune footballeur en a récemment fait les frais, subissant les foudres de Belgrade. Un cas qui n’est pas isolé.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Ilija Ivić, 16 ans, originaire de Gračanica, est l’une des étoiles montantes du football kosovar. Il est aussi l’unique Serbe de l’équipe des Flamurtari de Pristina, où il joue depuis trois ans. Mais sa récente décision d’intégrer la sélection du Kosovo des moins de 19 ans lui a valu l’opprobre des médias serbes à la botte du régime. Sa mère a d’ailleurs été licenciée du Centre culturel et éducatif de Gračanica, un établissement financé par Belgrade. « Pourquoi pourrait-on être député au Parlement, mais pas jouer au football ? », s’interroge Arbnor Morina, le directeur sportif du club. « Ilija joue (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous