Roumanie : les hôtels et les restaurants de la Mer noire manquent de main d’oeuvre

|

A quelques jours de l’ouverture de la saison estivale, sur la côte de la mer Noire, les propriétaires d’hôtels et de restaurants se plaignent de « la pire pénurie de main-d’œuvre depuis 28 ans ». En cause : l’émigration du personnel qualifié qui part chercher de meilleurs salaires à l’étranger.

Par la rédaction (Avec BIRN)—Cette année en Roumanie, la saison estivale démarre dès ce week-end. De nombreux Roumains ont pris leur lundi afin que leur fin de semaine s’étende jusqu’au mardi 1er mai et ils vont se diriger en masse vers les côtes de la mer Noire, de Mamaia à Vama Veche, en passant par Constanța, pour goûter les premiers jours de l’été. Plus de 40 000 personnes sont attendues. Pourtant, les entrepreneurs locaux du tourisme, au lieu de se réjouir, s’inquiètent. Il manque 5000 travailleurs pour faire face à cet afflux : des chefs, des cuisiniers, des agents d’entretien, des serveurs, des barmans, soit 50% de la main-d’œuvre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous