Et la Macédoine va devenir la Macédoine du nord...

Après l’accord « historique » signé le 17 juin entre Athènes et Skopje, les électeurs macédoniens ont boudé le référendum du 30 septembre. C’est donc désormais au Parlement de valider le nouveau nom de « République de Macédoine du nord », mais le Premier ministre Zoran Zaev n’a pas la majorité requise des deux-tiers. Depuis 27 ans, le « conflit du nom » empoisonne les relations entre les deux pays et bloque les perspectives euro-atlantiques de Skopje.

Les dates clés : 8 septembre 1991 : Référendum pour l’indépendance de la République de Macédoine. Avril 1993 : Admission à l’Onu sous le nom provisoire d’Ancienne république yougoslave de Macédoine (ARYM/ FYROM). 1995 : Signature d’un accord avec la Grèce, sous la pression américaine, qui permet la levée de l’embargo qui asphyxiait jusque-là le pays. Dans le même temps, Skopje adhère au Conseil de l’Europe et à l’Osce, ainsi qu’au partenariat pour la paix de l’Otan. 2001 : Conflit armé en Macédoine. En juillet le gouvernement et la guérilla albanaise signent les Accords d’Ohrid, sous l’égide de l’Otan. Ces accords garantissent davantage de droits politiques, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous