LGBT au Kosovo : cherchent refuge désespérément

| |

Face aux violences, les LGBT au Kosovo ne peuvent compter que sur la solidarité de la communauté. Pour les institutions, ils n’existent pas. Le Code pénal kosovar punit les incitations à la haine raciale, nationale et religieuse, mais n’évoque pas l’orientation sexuelle ni l’identité de genre.

(Adapté par Florentin Cassonnet) Là encore, la précarité ont repris le dessus. Qerkica n’avait pas de revenus réguliers, seulement des ménages ici et là, et Mustafa ne perçoit que 100 euros de pension d’invalidité, versés par l’Association des Aveugles. Ajoutez à cela l’hostilité – « T’as vu à quoi tu ressembles, t’as rien à faire dans le quartier, on ne veut pas de ton espèce ici » – et les pressions de la propriétaire, Qerkica a décidé de repartir et de tenter sa chance à l’étranger. Mustafa est rentré à Fushë Kosovë, la famille de Qerkica (plus précisément les filles du frère de Qerkica) prenant soin de lui. Et Qerkica est partie pour l’Allemagne. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous