Haïdouti Orkestar - Babel Connexion

À la rencontre des genres, des langues, à la croisée des cultures tsiganes turques et orientales, le Haïdouti Orkestar donne à écouter une nouvelle facette de la « Sono mondiale ». Leur musique oscille entre compositions et redécouvertes de quelques pépites de la chanson kurde, alévi, laze, rrom et libanaise… Une manière, pour le brass band, de rendre hommage aux minorités rendues silencieuses par les aléas politiques.

Du slam engagé, scandé par Rouda (Le Vieux Bateau de Bois) ; un hommage aux femmes, et en particulier kurdes, chanté par Edika Gunduz (Keçe kurdan) ; de l’ethno jazz avec le pianiste Bojan Z (Tchagri) et le trompettiste Nicolas Genest (Saalouni Nas) ; de la guitare congolaise avec Olivier Tshimanga (Mala Paprika)… Vous y retrouvez le chanteur polyglotte Zeki Ayad Çölaş, qui en plus de l’arabe et du turc, aborde, pour la première fois et avec poésie, la langue française.


  • Prix : 15.00 €
  • En savoir +

Un brass band qui brasse les cultures

Cuivres flamboyants, percussions éclatantes, accordéon virtuose, voix suave et racée ! Voici l’équipée du Haïdouti Orkestar qui pérégrine depuis douze ans aux confins des Balkans, de la Turquie et de l’Orient. Fruit d’un croisement improbable de musiciens parisiens, grec, bulgare, turc et tsigane de Serbie, et sous la houlette du batteur-tapaniste Sylvain Dupuis, le Haïdouti partage son amour pour les musiques des peuples. De ce Babel musicale ressort la singularité d’un son, d’une ambiance, d’une manière de vivre ensemble.

En co-signant avec Ibrahim Maalouf, la Bande Originale du film La Vache de Mohamed Hamidi avec Jamel Debbouze et Lambert Wilson, l’Orkestar a fait son entrée dans le 7e art et a même enflammé la cérémonie de clôture du Festival de Cannes 2016.

Fruit d’un croisement improbable de musiciens français, grecs, bulgare, turc et tsigane de Serbie, le Haïdouti partage son amour pour les musiques des peuples, passant de la chanson kurde, azéri et syro-libanaise ainsi que par la musique arménienne et tsigane.

Leur 4e album Babel Connexion émerge donc de ce brassage musical forgé au fil des rencontres et des voyages aux frontières de l’Orient et de l’Occident.

Fort de sa notoriété, le Haïdouti Orkestar conforte son rôle d’ambassadeur d’une France métissée. A l’heure où la tentation du repli communautaire est grande, le groupe affirme sa volonté de s’ouvrir largement aux différentes cultures. Certains érigent des murs à leurs frontières, le Haïdouti, lui, les transcendent.

Un disque Tchekchouka / L’autre Distribution, 12 titres, avril 2017