Entre Croatie et Serbie, jouer à la guerre comme à l’opérette

| |

Ministres personæ non gratæ, menaces de rappel des ambassadeurs... Rien ne va plus entre la Croatie et la Serbie. Pourtant, les frontières sont ouvertes, les échanges économiques et culturels se poursuivent normalement. En fait, ce sont encore une fois les élites politiques des deux pays qui nous resservent leur pire succès de music-hall, celui de la guerre pour de faux. L’analyse de Teofil Pančić.

Par Teofil Pančić La Serbie et la Croatie ne sont pas en guerre et, pour autant qu’on le sache, aucun des deux pays n’a l’intention de la déclarer à l’autre. Cependant, la « paix » qui prévaut entre les deux voisins est bien étrange, elle devient même plus singulière de jour en jour. Cette « paix » ne ressemble à aucune autre paix connue entre des pays européens et, même en-dehors de notre continent, on ne trouve pas beaucoup d’exemples comparables. La vie quotidienne et les échanges économiques, commerciaux ou culturels entre les deux pays se déroulent le plus normalement du monde. Pourtant, si on lit un journal ou si l’on allume la télévision, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous