Diaporama | En Bulgarie, les Survakari dansent pour éloigner le mauvais oeil

| |

Lors du Nouvel An orthodoxe, les habitants de l’ouest de la Bulgarie dansent pour éloigner le mauvais sort. Chaque village a des costumes et des traditions bien particulières. D’origine païenne, la fête de Surova a même séduit les autorités communistes avant d’être classée par l’Unesco.

Photos : Konstantin Novaković La fête de Surova se déroule mi-janvier dans la région de Pernik, une ville de l’ouest de la Bulgarie, à l’occasion de l’arrivée du Nouvel an orthodoxe. Les rituels païens effectués durant les cérémonies et les processions masquées qui se déroulent dans des dizaines de villages et qui sont connues sous le nom de Survakari, visent à éloigner les forces du mal et à apporter santé et prospérité aux habitants. On retrouve des Survakari dans la majeure partie de la Bulgarie, ainsi que dans certaines régions de Grèce, où ces cérémonies sont appelées Kukeri, Babugeri, Starci ou Chaushi. Cette tradition serait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous