Monitor

Privatisation de l’électricité au Monténégro : « Forza Italia ! »

| |

La Compagnie italienne A2A a été retenue pour la privatisation partielle de la Compagnie publique d’électricité du Monténégro (EPCG). Au total, les Italiens pourraient détenir 45% du capital de l’entreprise. Leur offre était pourtant inférieure à celle de leurs concurrents grecs. Les actionnaires minoritaires d’EPCG s’insurgent. Les liens « stratégiques » entre le Monténégro et l’Italie ont été privilégiés, mais s’agit-il bien des intérêts du pays ou des intérêts privés du Premier ministre Djukanović ?

Par Zoran Radulović La procédure de privatisation partielle et d’augmentation du capital de l’entreprise publique Elektroprivreda Crne Gore (EPCG, « Électricité du Monténégro ») entre dans sa phase finale. Les autorités monténégrines chargées des privatisations doivent seulement se mettre encore d’accord sur les détails du contrat passé avec la société italienne A2A, pour valider la transaction qui prévoit le rachat de 9% du capital de l’EPCG possédé par l’Etat (11,5 millions d’actions au prix de 8,4 euros par action), l’augmentation du capital et une invitation publique aux actionnaires minoritaires à vendre leurs actions dans les mêmes conditions. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous