Monitor

Monténégro : Entretien avec Serbo Rastoder

| |

Nous ne voulons peut-être pas le reconnaître, mais le Monténégro ne
subit rien qu’il n’a pas mérité ou plus précisément, il ne nous
arrive rien qui n’est pas déjà arrivé aux Slovènes, aux Croates,
aux Bosniaques, aux Kosovars... La logique historique suit son cours, et le
Monténégro est une étape de plus dans le processus d’éclatement
du grand projet nationaliste serbe.

Propos recueillis par Veseljko Koprivica Monitor : On dit de ceux qui oublient le passé qu’ils sont condamnés à le revivre. Les derniers événements, les changements apportés à la Constitution de la RFY, la perte de certains pouvoirs du Monténégro vous rappellent-ils, d’une certaine façon, l’époque de la politique instaurée par l’Assemblée de Podgorica(assemblée tenue en 1918 qui a proclamé l’État unitaire et aboli l’indépendance du Monténé gro, NDLR) ? Rastoder : Je ne dirais pas qu’il s’agit d’une répétition. C’est effectivement un processus historique qui n’est pas terminé, une confrontation entre la conception unitaire de l’État national serbe (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous