Roumanie : Constanța, le port devenu essentiel pour exporter les céréales d’Ukraine

| |

La Roumanie est en première ligne du gigantesque défi infrastructurel pour aider l’Ukraine à exporter 20 millions de tonnes de céréales d’ici les prochaines récoltes de cet été, l’armée russe bloquant le port d’Odessa en mer Noire. L’enjeu : éviter une crise alimentaire mondiale.

Par Florentin Cassonnet (avec agences) Avec la guerre, l’Ukraine, quatrième exportateur mondial de céréales, est forcée de trouver des routes alternatives pour acheminer sa production agricole vers le reste du monde où des dizaines de millions de personnes en sont dépendantes. L’Onu estime même que 44 millions d’habitants l’Afrique et du Moyen-Orient sont en danger du fait de l’invasion russe. Une véritable course contre la montre a donc commencé, car les prochaines récoltes de blé, d’orge et de maïs auront lieu durant les mois d’été et l’Ukraine doit faire sortir 20 millions de tonnes de céréales d’ici là, afin d’éviter un goulot (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous