Eqrem Basha

Roman • Eqrem Basha, La ligne de fuite

|

Après Les ombres de la nuit et autres récits du Kosovo (Fayard, 1999), un nouveau livre d’Eqrem Basha enfin disponible en français !

Le personnage anonyme de ce roman décide d’entrer dans le silence complet vis-à-vis de son entourage comme de la société. Mais en décidant de ne plus participer à la moindre discussion, à ne répondre à aucune provocation et offense, il n’en est pas moins actif et en lutte, avec et en lui-même. Le lieu géographique indéfini où se déroule le récit rend ce dernier universel. En effet, le contexte narratif du mal-être en question pourrait tout autant s’appliquer à toutes ces sociétés où l’individu, écrasé par un environnement vide de sens et empli de mots et de maux pesants, finit par prendre la décision de se réfugier, de fuir, de s’exiler dans le silence.

Chapitre après chapitre, le texte nous fait vivre le bouillonnement dramatique qui habite le protagoniste au travers une variété de situations et de perspectives, jusqu’à ce que culmine un désespoir sans fin au goût d’absurde. Mais au-delà de cette tension intérieure, la question qui traverse le récit est aussi celle de la capacité de l’individu à lutter contre les injustices, les aberrations et la réalité agressive du monde qui l’entoure.

Né à Dibër en République de Macédoine, l’auteur a fait des études de langue et littérature albanaises à l’Université de Pristina. En parallèle de son travail d’écrivain, il traduit en albanais des textes dramatiques d’Eugène Ionesco, Giuseppe Ungaretti et Samuel Beckett. Depuis 1971, date de la publication de son premier recueil de poésie (Shëtitje nëpër mjegull - "Promenade dans le brouillard"), il a publié une quinzaine d’autres livres.

  • Eqrem Basha, La ligne de fuite, traduit de l'albanais par Sébastien Gricourt, Paris, Non Lieu, 2018, 224 pages
  • Prix : 15.00 €
  • En savoir +