Environnement : l’Unesco donne deux ans à la Macédoine pour sauver le lac d’Ohrid

| |

La Macédoine joue sa dernière carte. Après deux visites en 2014 et 2016, les équipes de l’Unesco laissent une dernière chance aux autorités de Skopje pour prendre des mesures afin de protéger le lac d’Ohrid des projets qui le menacent. Dans le cas contraire, celui-ci pourrait être retiré de la liste du Patrimoine mondial en 2019.

Une équipe d’experts de l’UNESCO a visité le lac d’Ohrid il y a quelques semaines. Et les critiques qu’ils adressent dans un rapport aux autorités macédoniennes sont pour le moins explicites. Ces derniers estiment en effet que la situation est préoccupante et ils exigent que les travaux entrepris dans le parc national de Galičica pour construire une station de ski et une route soient immédiatement arrêtés. L’Unesco offre une seconde chance à la Macédoine : deux ans pour rétablir la situation et sauver le seul site inscrit au patrimoine mondial du pays. « La mission a estimé que certains grands projets d’infrastructures entraineraient des changements (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous