Les banques publiques européennes financent la destruction des rivières des Balkans

| |

Les grandes banques publiques internationales participent à la destruction des rivières sauvages des Balkans. Voilà ce que révèle l’étude que vient de publier l’ONG CEE Bankwatch Network.

Par Louis Seiller Depuis 2005, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), la Banque européenne d’investissement (BEI) et le groupe de la Banque mondiale ont accordé des prêts et des garanties pour un montant total de 727 millions d’euros. 37 des 82 projets soutenus se situent pourtant dans des zones protégées, tels que des parcs nationaux, des sites Natura 2000 ou des zones reconnues internationalement pour leur biodiversité. La BERD a soutenu le financement de 61 centrales pour 126 millions d’euros, dont près de la moitié (29) se trouvent au sein de zones protégées. L’étude pointe aussi le rôle-clé des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous