Visioconférence publique

Webinar : quand le coronavirus met à mal les libertés publiques dans les Balkans

| Le

Les pays d’Europe du Sud-Est ont été relativement épargnés par l’épidémie de Covid-19. Du moins, ils ont réussi à en limiter les effets par de strictes politiques de confinement, mais l’état d’urgence sanitaire a permis l’imposition d’une série de dangereuses mesures d’exception - pouvoirs discrétionnaires donnés à la police, arrestations arbitraires d’opposants accusés d’avoir violé les règles sanitaires, censure des médias au nom de la lutte contre les « fake news »...

La pandémie a aussi permis de réaliser des tours de force, comme la destitution du gouvernement d’Albin Kurti au Kosovo, ou encore la destruction du Théâtre national de Tirana, au matin du 17 mai, tandis qu’en Serbie, Aleksandar Vučić a convoqué des élections législatives pour le 21 juin, tablant sur une campagne courte pour obtenir le plébiscite qu’il escompte.

Alors que l’institut américain Freedom House vient de dégrader le Monténégro et la Serbie du statut de « démocraties en transition » à celui de « régimes hybrides », la crise sanitaire a accéléré la dérive autoritaire à l’oeuvre dans tous les pays de la région, dont beaucoup de dirigeants se tournent vers le « modèle » que représenterait la Hongrie de Viktor Orban. C’est notamment le cas en Slovénie, en Croatie ou en Serbie.

Pour comprendre cette nouvelle situation et les perspectives qui s’offrent à la région, Le Courrier des Balkans organise, avec le soutien du bureau de Paris de la Fondation Heinrich Böll une

Visioconférence publique le mercredi 3 juin à 18h

Inscription gratuite obligatoire via ce lien 

Avec :
Milica Čubrilo-Filipović, journaliste, ancienne ministre, ancienne diplomate, correspondante du Courrier des Balkans à Belgrade (Serbie) ;
Belgzim Kamberi, Institut Musine Kokallari, correspondant du Courrier des Balkans à Pristina (Kosovo) ;
Simon Ilse, directeur du Bureau de Belgrade de la Fondation Heinrich Böll (Serbie) ;
Ilda Mara, revue Art & Trashëgimi, correspondante du Courrier des Balkans à Tirana (Albanie) ;
Mimi Podkrižnik, journaliste au quotidien Delo, correspondante du Courrier des Balkans à Ljubljana (Slovénie).

Débat animé par Jean-Arnault Dérens,
co-rédacteur en chef du Courrier des Balkans.

Les discussions seront en français.