Roumanie : mobilisation générale contre la corruption et le gouvernement

| |

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche soir dans toutes les villes de Roumanie, pour les plus grands rassemblements jamais vus depuis la révolution de 1989. Ils rejettent les ordonnances du gouvernement qui visent à blanchir les politiciens corrompus. Jusqu’où peut aller le bras de fer ?

Par Fl. Cass. 50 000 personnes à Bucarest, 11 000 à Timișoara, 10 000 à Cluj, 10 000 à Sibiu, 5 000 à Iași, etc. Dimanche 29 janvier, en fin d’après-midi, la Roumanie a connu ses plus grandes manifestations depuis la révolution de 1989. Elles se sont déroulées sans violence, contre la corruption et les deux projets d’ordonnance que le gouvernement veut faire passer en force pour blanchir les cadres de sa majorité condamnés ou mis en examen par la justice. À Bucarest, les manifestants ont déambulé dans les rues de la capitale pendant près de deux heures malgré le froid glacial, passant devant les bureaux de l’Avocat du Peuple, Victor Corbea, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous