Roumanie : grande manif anti-corruption, le Président Iohannis livre bataille contre le gouvernement

| |

Dimanche 22 janvier, plus de 25 000 personnes ont marché vers le siège du gouvernement à Bucarest pour dénoncer les projets d’ordonnance de grâce et de modification du Code pénal du gouvernement PSD-ALDE. C’est la plus grande manifestation depuis l’affaire Roșia Montană en 2013. Le président Iohannis a laissé tomber sa neutralité pour y participer et les dirigeants des partis au pouvoir – avec les médias affiliés – n’ont pas manqué d’imagination, de mauvaise foi ni d’indécence pour qualifier les manifestants.

Par L-M Ilie et Fl. Cass. « Il y a des informations selon lesquelles les gens auraient touché pour aller manifester 100 lei par adulte, 50 lei par enfant et 30 lei par chien... » Cette phrase d’une présentatrice de la chaîne RTV prononcé dimanche soir lors de son talk-show pourrait être prise à la blague si elle ne faisait pas partie d’une vague de déclarations d’un autre genre de la part de responsables politiques de premier plan. Par exemple, Cătălin Beciu, vice-president de l’Alliance des libéraux et démocrates (ALDE), membre de la coalition au pouvoir, sur Facebook après la manifestation de mercredi : « C’est la première manifestation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous