Grèce : Cazeneuve à Athènes pour négocier les exigences des créanciers

|

Bernard Cazeneuve, le Premier ministre français, se rend aujourd’hui à Athènes, alors que le gouvernement d’Alexis Tsipras est en négociation pour conclure l’évaluation des réformes exigées par les créanciers du pays. Si aucune solution n’est trouvée avant l’été, la Grèce risque la faillite.

Par Marina Rafenberg À Athènes, l’annonce de la visite du Premier ministre français Bernard Cazeneuve n’a pas fait beaucoup de bruit. Le préoccupation première, cette semaine, c’est le retour des créanciers du pays (BCE, Commission européenne, FMI), qui négocient pour évaluer le paquet de réformes prévues par l’accord signé à l’été 2015. En juillet, la Grèce doit à nouveau rembourser des prêts et, sans accord avec les créanciers avant cette échéance, le pays se trouvera dans l’incapacité d’honorer ses dettes et il risque la faillite. Les représentants des créanciers qui ont rencontré les ministres des Finances et du Travail ont notamment discuté de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous