Ni « traître » ni « criminel de guerre » : le général Vlado Trifunović, la mort d’un héros des guerres yougoslaves

| |

L’ancien général de l’Armée populaire de Yougoslavie (JNA) Vladimir dit Vlado Trifunović s’est éteint le 16 janvier à l’Académie médico-militaire de Belgrade. Au début de la guerre de Croatie, il avait sauvé tout un bataillon et évité un bain de sang. Un geste qui lui avait valu une double condamnation par les justices de Belgrade et de Zagreb. Souvenir d’un héros ordinaire.

Par la rédaction Rappelons les faits : le 22 septembre 1991, le général Vlado Trifunović s’est retrouvé cerné avec ses hommes dans la caserne croate de Varaždin. Au lieu de combattre, il a fait détruire la grande quantité d’armes de la caserne et s’est rendu, sauvant ainsi les 280 soldats et officiers qu’il avait sous ses ordres. Slobodan Milošević qui préférait les héros morts plutôt que vivants, l’a fait condamner pour trahison et atteinte à la puissance militaire de la République fédérale de Yougoslavie. Des procès ont aussi été intentés contre lui en Slovénie et en Croatie. Le tribunal du district de Varaždin l’a ainsi condamné pour crimes de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous