Réfugiés : après la fermeture de la route des Balkans

Depuis le 8 mars, la « route des Balkans » est fermée et, en conséquence de « l’accord de la honte » signé entre l’Union européenne et la Turquie, les réfugiés arrivés en Grèce après le 20 mars doivent être renvoyés. Malgré cela, les arrivées se poursuivent, tandis qu’au moins 50 000 réfugiés sont « pris au piège » dans les Balkans — en Grèce, mais aussi en Macédoine et en Serbie.