Macédoine : Gruevski désigne le nouvel ennemi public n°1, la Fondation Soros

| |

Après Viktor Orban en Hongrie, c’est au tour de Nikola Gruevski de qualifier la fondation Open Society du milliardaire américain Georges Soros d’« ennemi de la nation ». Son tort ? Financer une société civile trop critique. Mercredi, un mouvement « Stop Soros » a même été lancé à Skopje. Décryptage.

Par Jacqueline Bisson Le VMRO-DPMNE, mis à mal par sa victoire étriquée lors des législatives anticipées du 11 décembre et son impossibilité à former un nouveau gouvernement s’est trouvé une nouvelle cible : la société civile. Dans sa ligne de mire : la Fondation Open Society - Macédoine du milliardaire américain George Soros. Dans une récente interview, Nikola Gruevski fustigeait le rôle de cette fondation et appelait à la détruire. Des éléments de langage repris par le ministre des affaires étrangères, Nikola Poposki, dans une interview face à la presse étrangère, mais aussi lors d’un rassemblement « populaire » organisé à New York devant la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous