B92

Vladimir Poutine : la Crimée et le « précédent » du Kosovo

| |

C’était fête mardi soir à Moscou pour célébrer le rattachement de la Crimée à la Russie. Le président Poutine a souligné le « précédent » du Kosovo pour justifier la proclamation d’indépendance de la péninsule puis sa demande de rattachement à la Russie.

Dans son discours devant la Douma, le président russe a répété que le référendum de dimanche en Crimée avait respecté toutes les règles du droit international. Retrouvez notre dossier : Crise en Ukraine : le spectre de la guerre inquiète les Balkans Affirmant que la Crimée avait été et redevenait une part inaliénable de la Russie, Vladimir Poutine a rappelé que 82% des citoyens de Crimée avaient pris part au référendum, s’exprimant à plus de 96% en faveur du rattachement à la Fédération de Russie. Selon lui, la décision de 1954 de céder la Crimée à l’Ukraine a été prise « en violation de toutes les dispositions constitutionnelles alors en vigueur », sur la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous