Slovénie : suicides et détresse psychique, des drames oubliés

| |

C’est un palmarès où la Slovénie préférerait ne pas figurer : le pays se classe en tête des pays européens ayant le taux de suicide le plus élevé. Pourtant, les politiques de prévention restent bien insuffisantes.

Par Charles Nonne La Slovénie dispute à la Hongrie, à la Finlande et aux États baltes le titre peu convoité de pays détenant le plus fort taux de suicides en Europe. L’année 2013 a marqué un pic : 448 personnes se sont donné la mort, soit 21,7 suicides pour 100 000 habitants, dont 80% d’hommes. Ce nombre ne cesse de grimper : 417 morts en 2010, 437 en 2011, 448 en 2012. En 2014, toutefois, celui-ci n’a pas atteint la barre des 400, et ces données restent bien en-deçà du « record » de l’année 2004, avec 529 suicides, mais elles restent à surveiller. Pour le docteur Saška Roškar, de l’Institut national pour la santé publique, interrogée par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous