Poésie : Aleš Debeljak, le père du post-modernisme slovène, est mort

| |

Le poète et écrivain slovène Aleš Debeljak est mort jeudi dans un accident de la route. Figure charismatique de la poésie balkanique, critique infatigable de la société européenne contemporaine, il laisse derrière lui un impressionnant héritage littéraire, traduit en plus de vingt langues.

Par Charles Nonne Né en 1961 à Ljubljana, Debeljak faisait partie de cette génération d’intellectuels slovènes qui avait émergé dans les années 1980, quand la scène artistique alternative s’était réveillée, en pleine déliquescence de la Yougoslavie. Après un diplôme en littérature comparée à l’université de Ljubljana en 1985, il avait obtenu un doctorat en sociologie de la culture aux États-Unis. Aleš Debeljak est célèbre en Slovénie pour son engagement dans les mouvements de la société civile, lui qui s’est battu sans relâche pour la liberté de la presse. Il vouait une nostalgie mélancolique et réaliste à la période yougoslave. Tour à tour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous