Radomir Počuča rentre en Serbie par la case prison

| |

Engagé volontaire dans les troupes pro-russes d’Ukraine, ancien porte-parole des unités spéciales de la police serbe, Radomir Počuča a été arrêté dimanche alors qu’il tentait de revenir clandestinement en Serbie : il fait l’objet d’un mandat d’arrêt pour avoir appelé en 2014 au « lynchage » des Femmes en noir de Belgrade.

Par B.B Radomir Počuča fait l’objet d’un mandat d’arrêt en raison des menaces qu’il avait proféré en 2014 à l’encontre des Femmes en noir de Belgrade. Alors qu’il était encore porte-parole des unités anti-terroristes de la police serbe, il avait appelé sur sa page Facebook les hooligans des différents clubs de football — l’Etoile rouge, le Partizan, le Vojvodina — à signer entre eux « la paix des braves » pour aller régler le sort des Femmes en noir. Son procès devait avoir lieu fin juillet de cette même année 2014, mais il a été ajourné, son avocat ne s’étant même pas présenté à l’audience, tandis que l’ancien présentateur de télévision annonçait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous