Le Courrier des Balkans

Présidentielle en Roumanie : le scandale des votes de la diaspora fait tomber le ministre des Affaires étrangères

| |

Après les manifestations organisées ce week-end dans toute l’Europe, mais aussi en Roumanie, pour dénoncer les cafouillages de l’organisation du premier tour de la présidentielle à l’étranger, le chef de la diplomatie a décidé de démissionner. Pas sûr que le second tour soit mieux tenu.

Par Matei Martin Titus Corlăţean a annoncé sa démission lundi à cause du scandale concernant l’organisation du premier tour de la Présidentielle le 2 novembre à l’étranger. Il a été immédiatement remplacé par Teodor Meleşcanu, un élu chevronné. L’homme avait occupé ce poste entre 1992 et 1996, mais il a aussi été ministre de la Défense (2007-2008) et chef du SIE, services de renseignement extérieur (2012-2014). Retrouvez notre dossier : Roumanie : Victor Ponta en route vers la présidence Ce week-end, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs pays européens pour dénoncer l’incapacité de Bucarest de garantir le droit de vote à tous les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous