Monténégro : le Premier ministre Đukanović échappe de peu à une motion de censure

|

Le Premier ministre du Monténégro, Milo Đukanović, au pouvoir depuis 1991, a bien failli être renversé ce mercredi suite à une motion de censure au parlement. Il s’en sort de justesse. Mais pour combien de temps encore ?

(Avec agences) — Une motion de censure, voulue par le Premier ministre Milo Đukanović lui-même, a échoué dans la nuit de mercredi après que 42 députés sur 81 ont voté contre. Le petit parti d’opposition, Monténégro positif, un ancien allié du Parti démocratique des socialistes (DPS) au pouvoir, a voté en faveur du Premier ministre et fourni à son gouvernement assez de voix pour s’en sortir. Fin décembre, Monténégro positif avait voté en faveur de plusieurs propositions controversées du gouvernement, ce qui lui a valu d’être accusé par le reste de l’opposition de vouloir siéger au sein d’un nouveau gouvernement. Le Premier ministre a d’ailleurs déclaré à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous