Le Courrier des Balkans

Migrants morts en mer Egée : la Grèce enterre le dossier Farmakonisi

| |

En janvier dernier, les garde-côtes grecs étaient mis en cause dans le naufrage d’un bateau de pêche transportant 28 migrants en mer Egée, causant la mort de onze personnes dont huit enfants. La semaine dernière, la justice militaire a cependant décidé de classer le dossier, mettant fin à toute procédure judiciaire. Une décision inacceptable pour les mouvements de défense des droits des migrants.

Par Ermal Bubullima Le procureur de la Cour militaire de Justice a annoncé le 31 juillet dernier sa décision de classer le dossier de « l’affaire Farmakonisi », et de mettre fin aux poursuites judiciaires. Cette décision du procureur a été par la suite approuvée par le procureur en chef de la Cour d’Appel. Retrouvez nos dossiers : • Immigration clandestine : les Balkans, antichambre de l’UE • La Grèce face au défi de l’immigration clandestine Quatre organisations de défense des droits des réfugiés [1] ont dénoncé la clôture du dossier par la justice grecque. Le procureur aurait tranché sur la base des seules déclarations des garde-côtes, sans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous