Macédoine : La chasse aux gülenistes est ouverte

| |

Le gouvernement macédonien a réitéré son soutien inconditionnel au gouvernement Erdoğan. Après des semaines de silence, c’est par la voix du ministre de l’intérieur, Mitko Čavkov, que le pays a finalement confirmé qu’il allait répondre aux exigences turques et fermer toutes les organisations soupçonnées d’être financées en Macédoine par Fethullah Gülen.

Par Mirko Trajanovski Le gouvernement macédonien cherche à répondre aux exigences d’Erdoğan et à fermer les établissements d’enseignement, les médias, les entreprises et les organisations non-gouvernementales soupçonnées d’avoir des liens avec Fethullah Gülen, tenu pour responsable par les autorités turques du dernier coup d’état manqué. Bien que l’on ne sache pas ce qui a été décidé à huis clos, le ministre de l’Intérieur, Mitko Čavkov, a confirmé que des décisions avaient été prises pour soutenir la politique turque. « Nous apportons notre fort soutien aux institutions légitimement élues en Turquie. En ce qui concerne les exigences de la Turquie, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous