Crise politique en Macédoine : Londres et Berlin perdent patience

| |

L’Allemagne et la Grande-Bretagne durcissent le ton : il est temps de trouver une solution à la crise et d’organiser de nouvelles élections législatives.

La crise politique en Macédoine s’éternise et les grandes puissances européennes perdent patience, au point d’oublier le langage diplomatique quand elles somment les dirigeants du pays de régler la situation. Il y a deux semaines, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a nommé envoyé spécial l’ambassadeur à Vienne, Johannes Hajndl, afin de suivre la situation de près. L’Allemagne est le seul pays européen à avoir pris cette initiative. Johannes Haindl avait déjà effectué deux visites de travail en Macédoine. Ce lundi, l’Allemagne s’est de nouveau exprimée par la voix du ministre d’État, Michael Roth. Berlin est « extrêmement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous