Macédoine : la crise politique fait plonger l’économie

|

Investissements étrangers en baisse, ralentissement de l’activité économique, des citoyens et sociétés qui commencent à retirer leurs dépôts auprès des banques... Les conséquences de la crise politique en Macédoine se font ressentir, et la Banque Centrale a décidé d’augmenter le taux d’intérêt directeur de 0,75%, qui va donc passer de 3,25% à 4%.

Par Jakina Naumovski Cela faisait trois ans que ce taux n’avait pas été modifié. « La décision de resserrer la politique monétaire est une réaction à la demande accrue de devises et aux pressions sur les banques, en conséquence directe de l’aggravation des attentes des acteurs économiques, provoquée par la situation politique instable du pays. Ainsi, la variation du taux d’intérêt est-elle une réponse à l’action de facteurs non économiques », explique la Banque centrale. En outre, elle tient à rassurer les agents économiques sur la bonne santé des fondamentaux économiques du pays, avec des indicateurs marquant une solide croissance économique, sans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous