Croatie : à Zagreb, manifestations contre le « gouvernement fasciste »

| |

Fasciste, autocrate, xénophobe... Le nouveau ministre croate de la Culture, Zlatko Hasanbegović, ne fait pas l’unanimité dans le monde intellectuel. Sa décision de dissoudre le conseil chargé des médias à but non lucratif et de suspendre les subventions publiques aux associations culturelles indépendantes ne passe pas. À Zagreb, des manifestations s’organisent pour réclamer sa démission.

Par Laetitia Moreni Le bras de fer entre le monde de la culture et le ministre nouvellement élu Zlatko Hasanbegović a commencé à peine une semaine après sa nomination au sein du gouvernement. Zlatko Hasanbegović, historien révisionniste connu pour son engagement au côté de l’extrême-droite oustachie, a mobilisé un millier de personnes contre lui lundi 1er février. Intellectuels, artistes et journalistes se sont réunis dans la soirée aux côtés de la jeunesse croate, place St-Marc à Zagreb, en réponse à l’appel du parti Radnička Fronta. Alors que la soirée a débuté en chanson avec la reprise d’Halo par le groupe satirique Drevena Marija, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous