Mineurs réfugiés en Grèce : le défi de la scolarisation

| |

Près de 60 000 réfugiés sont toujours bloqués en Grèce depuis la fermeture de la route des Balkans, en mars dernier. Parmi eux, 2 200 mineurs non accompagnés, dont la moitié au moins survit dans des camps aux conditions déplorables. Les ONG et le gouvernement grec tentent de les reloger et de les scolariser.

Par Marina Rafenberg Un nouveau centre pour réfugiés mineurs non accompagnés a été inauguré jeudi par le ministre grec de l’Immigration à Alimos, dans la banlieue sud d’Athènes. L’État grec et l’ONG Save the children, grâce à des fonds européens, vont permettre à 32 jeunes garçons, âgés de 10 à 18 ans, d’avoir un logement dans une résidence où ils bénéficieront d’un suivi médical, psychologique et juridique. Ils auront également la possibilité d’être scolarisés et accompagnés dans leurs études. En moyenne, selon l’ONG Save the Children, les enfants réfugiés en Grèce n’ont pas été scolarisés pendant un an et demi. Mi-octobre, un autre établissement de ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous