La Roumanie ne sera pas le premier pays de l’UE avec une femme musulmane à sa tête

|

Le président Klaus Iohannis (droite) a annoncé à la télévision qu’il refusait la candidature au poste de Premier ministre de la sociale-démocrate Sevil Shhaideh. La Roumanie menace de plonger dans une profonde crise politique.

Par la rédaction (Avec Agences) - Le président roumain a rejeté mardi la candidature au poste de Premier ministre de Sevil Shhaideh, proposée par le Parti social-démocrate (PSD) à la suite de sa victoire aux législatives. « J’ai bien analysé les arguments pour et contre et j’ai décidé de ne pas accepter cette proposition », s’est contenté de déclarer Klaus Iohannis lors d’une allocution télévisée. Le PSD, large vainqueur des élections législatives du 11 décembre, avait proposé le 21 décembre la nomination de Sevil Shhaideh, 52 ans, issue de la petite minorité tatare de Roumanie, qui aurait été la première femme musulmane à la tête d’un gouvernement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous