Justice, corruption, censure : la Serbie « progressiste » collectionne les zéros

| |

Le projet de rapport du député européen David Mac Allister ne mâche pas ses mots : la Serbie d’Aleksandar Vučić n’a fait aucun progrès pour s’aligner sur les standards de l’UE.

Par Bojana Pavlović Le rapporteur du Parlement européen en charge de la Serbie, David Mac Allister (Parti populaire européen, PPE) a présenté lundi 9 janvier au Conseil de la politique étrangère un projet de rapport sur les progrès de la Serbie dans son processus d’intégration à l’Union européenne (UE). En termes d’alignement de la justice sur les normes UE, le député européen reconnaît certes quelques avancées, mais les qualifie de « théoriques ». Dans la pratique, l’indépendance de la justice n’est toujours pas acquise, constate-t-il. La Serbie doit s’investir davantage dans lutte contre la corruption (pourtant promise par le Premier ministre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous